Savez-vous que votre peau est le plus grand organe de votre corps, avec environ 640000 récepteurs tactiles connectés à la moelle épinière et au cerveau par près d'un demi million de nerfs?

Un organe, sans lequel vous ne pourriez vivre...

Elle est une barrière, étanche et perméable, extensible, sensible, complexe.

Elle est aussi un lien, le lien entre l'intérieur et l'exterieur, entre votre corps physique et votre âme dont elle est le miroir...

Votre peau aujourd'hui, par sa couleur, sa texture, ses rides, ses cicatrices, ses vergetures, ses brûlures... témoigne de votre vie passée, de vos blessures, de vos joies...et, en rougissant, pâlissant, transpirant, démangeant... elle reflète votre état émotionnel et biologique du moment présent.

Notre peau exprime clairement tout ce que nous n'exprimons pas forcément, un langage complexe que l'on peut décrypter pour guérir le corps....et l'âme!

 

Elle est aussi une des actrices principales du contact avec l'autre... doux, fugace, appuyé, caressant, pinçant, massant, lissant, empoignant...  et l'un nos 5 sens, et non des moindres, le toucher!

Chaque sensation correspond à un message humain fondamental dans la relation à l'autre.

De nombreuses études ont démontré que le toucher est indispensable au développement de l'être humain.

Nous pouvons vivre sans voir, sans entendre, sans sentir, sans goûter, mais l'absence de toucher provoque des troubles psychologiques majeurs et irréversibles!

D'autres expériences ont démontré que le massage réduisait la durée de l'hospitalisation des prématurés, améliorait leur coordination motrice et leur attention et que l'effet apaisant du massage facilite leur endormissement.

 

Le toucher, une forme de partage, un moyen de rentrer en connaissance et en reconnaissance de l'autre!

 

Quel regret que notre société ait tant séparé l'esprit du corps, le réduisant à de simples pièces mécaniques assemblées!

 

Aurions nous oublié que le toucher est la plus ancienne et la plus instinctive façon de soigner?

 

Masser la peau entraîne une activation cérébrale, la tension artérielle diminue, le coeur ralentit, le système immunitaire se renforce.

Lors du développement du foetus, le tissu cutané se développe simultanément avec le système nerveux, on peut alors parler de la peau comme du reflet de nos émotions, ainsi chaque fois que nous touchons, nous agissons sur le cerveau émotionnel...

 

En touchant avec amour, c'est le corps entier qui récupère et se "répare"... L'état général s'améliore, le sommeil est meilleur, l'anxiété et le stress diminuent...

 

Le toucher, lorsqu’il revêt une notion de sacré, devient un acte d’amour... On ne touche alors plus “juste avec ses mains”, mais on touche avec son coeur, avec son âme...

 

J’ai appris avec le temps, avec la pratique, grâce à de belles rencontres, à ne plus toucher “juste” avec mes mains, mais avec mon coeur, mon âme, dans l’attention, dans l’intention, en communion et en écoute avec l’autre, dans une relation sacrée...

Et c’est là, dans cet espace, à cet endroit, que parfois... souvent... la magie opère...