Les huiles essentielles

 

 

 

 

 

 

Les huiles essentielles font partie des substances les plus précieuses que nous offre la nature, elles sont l’essence, l’âme et l’esprit d’une plante aromatique.

Elles sont la combinaison de plusieurs molécules odorantes qui sont extraites de l'organe sécréteur du végétal, qui peut être les fleurs (lavande, néroli, rose) , les feuilles ( petit grain bigarade), ou encore les graines (carotte), le bois (santal, cèdre) ou l'écorce (cannelle) …

Il existe environ 800000 espèces végétales, dont10% sont aromatiques (contenant des molécules odorantes) et seulement 5 à 6% sont exploitées. 

Dans la nature, les molécules aromatiques vont avoir différentes actions : attirer les insectes pollinisateurs, ou se protéger des bactéries ou du soleil, en diffusant des molécules anti-infectieuses ou anti-inflammatoires.

Les hommes ont observé ces plantes et ont appris à les utiliser pour leurs fabuleux pouvoirs de guérison.

En même temps que leurs qualités biochimiques, elles ont un pouvoir sur notre humeur et notre bien-être, agissant sur notre corps mais aussi sur notre esprit de par leur pouvoir énergétique et vibratoire.

Ces Huiles Essentielles sont extraites le plus souvent par distillation et on ne recueille généralement qu’une toute petite fraction à partir d’une énorme masse de matière brute, ce qui explique le prix parfois élevé de certaines d'entre elles.

Elles peuvent être utilisées de diverses manières : massage, inhalation, vaporisation, diffusion, traitement oral, application cutanée, voie rectale, bains…

Ce sont des produits qui, à très petites doses (dus à leur exceptionnelle concentration) sont extrêmement puissants.

La voie royale de l’Aromathérapie est la Voie Cutanée, car les molécules aromatiques sont de très petite taille et vont pouvoir traverser très facilement la barrière cutanée.

Et ceci aussi bien pour traiter les problèmes cutanés que d’autres plus internes.

Le sens olfactif va être aussi mis à contribution et quand on sait qu’à une odeur, un souvenir d’enfance est souvent associé, on peut imaginer la synergie d’action qui va exister quand on va appliquer ces merveilleux ingrédients sur nos problèmes de peau, mais aussi toutes les possibilités thérapeutiques qui s'offrent à nous grâce à l'olfactothérapie, par exemple!

Ce qui est aussi très intéressant dans les huiles essentielles, c’est qu’elles ont des propriétés multiples et ceci grâce à leur composition moléculaire : certaines sont composées de plus de 100 molécules différentes!

 

Elles sont cependant à utiliser avec de nombreuses précautions, particulièrement chez les femmes enceintes, les bébés ou jeunes enfants, les personnes avec des cancers hormonaux dépendants, les personnes âgées ou au terrain allergique, certaines étant allergisantes, photosensibilisantes, oestrogéne-like, neuro tensive, irritantes ou encore dermocaustiques.

 

Les précautions d'emploi des huiles essentielles

 

·         Employez les huiles essentielles avec modération et précaution. Elles sont très puissantes et doivent être diluées sur un support type huile, miel, sucre ou comprimé neutre pour un usage par voie orale, et uniquement sur prescription, également diluée pour certaines d'entre elles pour la voie cutanée. Toutes ne sont pas utilisables en diffusion non plus.

·         Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contour des yeux, ni dans les oreilles. En cas de contact, appliquez abondamment une huile végétale.
Les huiles essentielles doivent impérativement diluées pour une application sur les muqueuses.

·         Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée et hors de vue des enfants. Pour leur sécurité, ne jamais retirer la capsule codigoutte des flacons des huiles essentielles.

·         Ne pas coucher les flacons.

·         Certaines huiles  peuvent être irritantes ou sensibilisantes. La majorité des huiles essentielles s’emploient diluées dans une huile végétale sur la peau. Nous vous recommandons de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude pendant au moins 48 heures avant toute utilisation à l’état pur ou dilué sur la peau. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement…), n’utilisez pas le mélange.

·         Certaines huiles  sont photosensibilisantes. Après application de ces huiles, ne vous exposez pas au soleil ou UV pendant 6 heures.

·         D’une manière générale, l’usage d’huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes hypersensibles ou ayant des problèmes de santé. Sauf avis médical, n'utilisez pas non plus d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, utilisez-les exclusivement sous contrôle médical.

·         Les injections d’huiles essentielles sont rigoureusement interdites.

·         En cas d’allergies respiratoires ou d’asthme, évitez d'inhaler directement les diffusions d'huiles essentielles.

·         Consultez un aromathérapeute ou un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale.

·         En cas d’ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d’huile végétale afin de diluer l’huile essentielle, contactez un centre anti-poison et consultez un médecin.

·         En cas de doutes ou d’interrogations, n’hésitez pas à demander conseil à votre aromathérapeute.

 

·         Ne pas mettre d’huiles essentielles directement dans l’eau du bain, utiliser un support.

 

Comment choisir mes huiles?

Sur le flacon doit apparaître les mentions suivantes:

 

HEBBD: huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie

ou HECT: huile essentielle chémotypée

ou 100% pure et naturelle.

 


   Ces appelations vous garantissent 3 critères:

·        Aucune substance n'aura été rajoutée à l'huile essentielle, elle n'est ni modifiée, ni diluée.

·        L'huile essentielle est bien issue d'une espèce botanique identifiée

·        Les méthodes d'extraction utilisées sont bien la distillation à la vapeur d'eau ou l'expression à froid pour les agrumes.

     

 Il est important qu' apparaisse également la dénomination latine de la plante, elle seule permettant d'éviter des confusions graves.